Non classé, Paroles

Humeur

En marge du Festival international de théâtre amateur de Namur

Il faut reconnaître ce travail recherché, pointu et rigoureux de ces troupes d’amateurs. Parfois, cependant, elles proposent un spectacle tellement bien rôdé qu’on n’y décèle plus aucune pointe d’amateurisme. Leurs prestations sont quelquefois presque trop soignées.

Alors, je plaide ici pour les troupes de village, de quartier, isolées et souvent méconnues qui œuvrent dans l’ombre, avec leurs qualités simples.

Emplies de bonne volonté et d’abnégation, elles proposent un spectacle bancal, parfois, mais souvent frais et spontané.

Je plaide pour une reconnaissance de ces heures de travail, de frustrations retenues et de trac insoutenable qui assaillent les acteurs d’un soir. Je voudrais qu’on leur reconnaisse le mérite de surpasser leurs limites.

Pour toutes ces troupes qui ne participeront jamais à un Festival international…

Thierry BERNIER, auteur, acteur et metteur en scène… amateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *