La boîte à cigares – roman

Thierry Bernier est aussi l’auteur d’un roman policier, « La boîte à cigares ».

Extrait:

Une détonation assourdissante secoua le local. Le coup de feu tiré à courte distance explosa la tempe de Maurier. L’entrepreneur s’affaissa sur le côté, retenu par le bras de son fauteuil et des éclats sanguinolents giclèrent en étoile sur le sol. L’homme n’eut même pas un regard pour le corps inerte tant son geste lui était indifférent. Il lui fallait achever au plus tôt sa mission. Il ôta ses gants noirs sous lesquels il en portait d’autres en latex. Sur l’écran, il afficha le texte qu’on lui avait enregistré sur la clé et le copia sur l’ordinateur. Il avait répété ce geste des dizaines de fois ! Cela fait, il sortit de son porte-documents une feuille imprimée du même texte et la déposa sur le clavier. Puis l’homme plaça le pistolet dans la main droite du cadavre et en serra les doigts sur la crosse pour y laisser ses empreintes. Enfin, il laissa glisser le 7.65 au pied du fauteuil.
Emportant la clé, l’homme referma soigneusement la porte du bureau encore éclairé, glissa le dossier jaune dans son porte-documents et sortit. Dans la rue, rien ne bougeait. L’homme s’arrêta un court instant, respirant l’air de la nuit, avant de rejoindre son véhicule. Il resta un long moment immobile au volant.
Quand il eut retrouvé son calme, le tueur démarra.

Information bernier.th@gmail.com 

Le divan

Le divan

Une nouvelle création de la troupe Artmonie.

Une comédie en deux actes de Thierry Bernier, avec:

Jacques Roche – Bastien Grandjean – Docteur en psychanalyse
Aude Javelle – Nassima Van Lommel-Sor – Obsédée par la propreté
L’abbé de Somme – Frans Lelièvre
Thérèse Hatable – Anne Couvreur – Superstitieuse compulsive
Gene Cépa – Aurélie Bernier – Chanteuse de cabaret
Claire Hénette – Andrée Bernier – La secrétaire dévouée de Roche
Hortense Faon de Lapaterie – Patricia Quevrin – Épouse du Pr Alonzo Faon de Lapaterie
Éva Luant – Sylviane Quevrain – Obsession de la symétrie
Alonzo Faon de Lapaterie – Marcel Pesesse – Professeur, chef de clinique
Comte Esquon-d’Hyne – Quentin Dubasin – Affamé compulsif

Mise en scène de Thierry Bernier

Son et Lumières de Pierre Verhaeghe
Décors de Mario Macor et Jean-Louis Lelièvre 

L’histoire

Nous sommes en 1901. Jacques Roche est psychanalyste. Il professe dans la clinique dirigée par le Pr Alonzo Faon de Lapaterie. Sa spécialité est de traiter les troubles obsessionnels. Roche est disciple des nouvelles théories de Sigmund Freud et penche pour les thèses psychanalytiques du maître. Faon de Lapaterie, son patron, utilise, quant à lui, des méthodes plus « classiques » de soin aux aliénés.

Le Pr Faon de Lapaterie vit aisément des rentrées financières de sa clinique et aussi de la fortune de sa femme. Il s’éprend d’une jeune chanteuse de cabaret qu’il veut accueillir de manière discrète dans son établissement hospitalier.

Sur le point d’accéder au professorat, Jacques Roche décide de rédiger une thèse dans le domaine psychanalytique qui l’occupe et le passionne. Sa clientèle est en effet composée de névrosés qui répètent inlassablement les mêmes gestes obsessionnels. Son patron lui suggère d’accueillir la jeune dame dont il s’est épris dans son groupe de recherches. Il s’agit de l’héberger discrètement, à proximité d’Alonzo Faon de la Paterie et à l’insu de son épouse.

Roche est tourmenté par cette demande impromptue. Mais il rêve d’accéder au professorat qui lui permettrait de succéder à son patron, à la tête de l’hôpital. Il n’a d’autre choix que d’accepter.

Pour corser la situation, Hortense Faon de Lapaterie vient aussi solliciter le docteur Roche pour qu’il accepte d’héberger un de ses amis, à l’insu de son mari.

Et Roche, à nouveau, est contraint d’accepter…